K-TAPING ou PHYSIO-TAPING

 Les jeux olympiques(Seoul,1988) ont permis de mettre en évidence une technique qui se développe déjà depuis plusieurs années: le K-taping ou bandes neuro-musculaires. Technique aujourd'hui très présente et visible dans le sport de haut niveau. Les indications sont multiples et se ne limitent pas aux seuls terrains de sport.

 

 

 

 

 

 Très caractéristique et identifiable par ses couleurs (bleu,rose,noir,...), ces bandes ont un rôle très précis et leurs actions va faire appel aux mécano-récepteurs de la peau. En effet le collage sur la peau fait appel aux mécano-récepteurs qui sont présents partout, sur la totalité de notre enveloppe corporelle.

 En fonction de la technique de pose, le kinésithérapeute pourra avoir différents effets sur son patient:

-EFFET TONIFIANT: sur un muscle ou groupe de muscle ( stimule les mécanorécepteurs) de plus, les études montrent une augmentation du tonus et de l'EMG des muscles tapés

-  EFFET DETONIFIANT/ RELAXANT: sur muscle en tension ou contracture musculaire.

-EFFET DRAINANT: surtout au niveau lymphatique lors d'oedeme du genou, cheville,coude...

-EFFET ANTALGIQUE ( par la baisse de pression sur les nocicepteurs): On pourrait penser que ces bandes posées à même la peau et qui ont un effet antalgique contient un anti-inflammatoire comme le Flector ou autre textile contenant des nano substances qui diffusent au niveau de la peau par capillarité mais ces bandes ne contiennent que de la colle qui sert à les faire adhérer, elles ont un principe élastique qui leur permet d’agir de manière active et pas seulement comme contention passive.

-EFFET DE DECOMPRESSION: lors de syndrome rotulien par exemple.

-EFFET DE RAPPEL PRORIOCEPTIF: suite entorse ligamentaire.

 La couleur de la bande n'aura qu'une action de chromothérapie. Contrairement au strapping qui aura essentiellement comme action la contention pour limiter un mouvement, le bandage neuro musculaire est actif avec une tension zéro.